Menu Close

Ettore Sottsass, « Je n’ai jamais compris »

«Je n’ai jamais compris pourquoi les guerres sont décidées ou sont déclarées depuis des maisons blanches merveilleuses, plantées au milieu de vertes prairies…je n’ai jamais compris pourquoi on place les fous dans des hôpitaux sales, froids et dégradés qui ferait devenir folle n’importe quelle personne saine. Je n’ai jamais compris pourquoi les sièges de première classe doivent être rouges comme ceux des bordels. Je n’ai jamais compris pourquoi les salons de thé pour vieilles dames doivent être roses comme les rubans des bébés filles».
Ettore Sottsass, Metaphores, Skira editore, 2002.

Uncategorized