Menu Close

Michel de Certeau, « L’acte de marcher »

«L’acte de marcher est au système urbain ce que l’énonciation est à la langue…[C]’est un procès d’appropriation du système topographique par la piéton (de même que le locuteur s’approprie et assume la langue) ; une réalisation spatiale du lieu (de même que l’acte de parole est une réalisation sonore de la langue).»
Michel de Certeau, L’invention du quotidien, 1980.

Uncategorized