Menu Close

Bernard Stiegler & Catherine Geel, Quand s’usent les usages, un design de la responsablité ?, 2004

Dans cet entretien, Bernard Stiegler reprend sa critique de la société industrielle qui oppose producteur et consommateur, parle de ce qui se perd entre la pratique (expérience) et l’usage (conditionnement), de la nécessité de définir un nouveau modèle industriel, notamment pour les appareils numériques, et de ramener le design du côté des savoir-faire et non du capital, de la figure de l’amateur plutôt que de celle du consommateur.

«Les designers sont souvent aujourd’hui dans une espèce de dilemme entre motivations esthétiques et la nécessité d’inscrire ce travail dans le monde industriel. Ils sont donc au cœur de la crise politique, de ce que j’appelle « la misère symbolique ». Du coup, ils n’auront sans doute pas d’autre issue que de politiser leur réflexion. Ce qui ne veut pas dire devenir un designer de droite ou de gauche, mais réfléchir à l’intérieur d’une pensée du système social soustendue par un acte comme le design. Je crois qu’ils doivent réfléchir aujourd’hui aux pratiques et pas simplement aux pratiques de production et critiquer radicalement le concept d’usage et plus encore de consommation.»

Bernard Stiegler, entretien avec Catherine Geel, Quand s’usent les usages, un design de la responsablité ?, Azimut n°24, 2004.

Théorie du design