Menu Close

Icones – Biface acheuléen, 300 000 ans avant J.-C.

Le biface acheuléen dit “coup de poing” (300000 ans avant J-C).

« Fait pour être pris en main, il présente une symétrie parfaite qui le rend utilisable par un gaucher comme par un droitier. Outil et arme prolongeant le bras de l’homme, il lui confère un nouveau pouvoir, celui de couper. Sa forme est celle d’une grosse amande dont une extrêmité est renflée et l’autre pointue, affirmant d’emblée son usage : fracturer, perforer, trancher des matériaux tendres et sans doute tuer. L’arête périphérique, finement ciselée pour être tranchante dans sa partie la plus effilée, se situe dans le plan de symétrie de l’objet. Elle préfigure ce que les fondeurs, artisans du métal, appelleront “plan de joint”. Le partie renflée, plus robuste et apte à la prise en main, laisse imaginer qu’elle est faite pour frapper, casser, décortiquer, enfoncer, aplatir… Si l’on ajoute l’aptitude au sciage – également de matériaux tendres – des petites dents produites sur l’arête, on se trouve face à un outil multifonctionnel dont la valeur utilitaire rejoint pour la première fois la beauté fonctionnelle*. »

Biface (coup de poing) acheuléen. Paléolithique inférieur, vers 300 000 ans avant J-C. Extrait de Raymond Guidot, Histoire des objets, Chronique du design industriel, p.13.

*On reconnaît dans cette phrase une sorte de définition du design partagée avec celle que Henry Cole énoncera en 1848 dans sa revue Journal of design and manufacture : « harmonie entre fonction, décoration et intelligence dans toute la production industrielle »

Icones