Menu Close

Claude Schnaidt, Emmanuelle Gallo, Le fonctionnalisme, Anthologie raisonnée, 1987.

Ce document est un rapport de mission présentant les intentions et les méthodes d’un travail de recherche ayant pour objectif de “mettre en évidence les diverses interprétations, perversions et réfutations des principes fonctionnalistes” mais aussi de mettre fin aux critiques systématiques et jugées mal informées par les auteurs qu’il suscite à ce moment là.
Ce que ce document met surtout en évidence est le contexte polémique et sulfureux, qui renvoie implicitement à des luttes de pouvoir politiques, dans lequel les auteurs le produisent.
À ma connaissance, ce projet n’a jamais été mené à bien.

À titre d’exemple méthodologique et formel, les auteurs ont reproduit et commentés deux textes de Hannes Meyer, Le Monde nouveau et Construire, respectivement publiés en 1926 et 1928.

Cette partie est suivie :
– d’une longue bibliographie d’ouvrages en français, anglais et allemand.
– d’une note d’intention pour un projet d’invitation à un échange d’idées sur le thème : “Qu’est ce que le fonctionnalisme et pourquoi en avons-nous besoin ?”
– d’un texte intitulé “Conversation avec un curieux bien intentionné mais crédule” paru dans la revue Form + Sweck, n°5, 1986, p.2-3.
– d’une interview de Claude Schnaidt et Emmanuelle Gallo par Gilles Enriques, L’utilité des choses, parue dans le bulletin d’information de l’École d’architecture Paris-Villemin en 1987, où sont exposées les difficultés des auteurs à faire accepter leur recherche.

Bibliographie, Histoire du design